Sélection d'appareils à ressort

Pour aligner, maintenir ou accoler différentes pièces d'équipement, un dispositif à ressort est nécessaire. Ces composants offrent des options aussi nombreuses que variées.

Pour faire simple, les dispositifs de ce genre sont composés d'un corps, d'un ressort interne et d'une bille ou d'un embout. Ils peuvent également être munis d'un bouton champignon, d'un bouton normal ou d'un levier que l'opérateur peut actionner à la main. Le but général de ces pièces est d'utiliser la force du ressort pour appliquer une pression de sorte que la bille ou l'embout reste emboîté dans une sorte de creux ou autre réceptacle. Ceci permet d'aligner ou d'accoler deux éléments de l'équipement ou plus dans une position relative donnée.

Les applications des composants de positionnement et de verrouillage sont innombrables. Ils sont utilisés dans les applications de serrage, ainsi que pour l'indexation, l'enclenchement, l'éjection et même les contacts électriques.

Voyons les différents types de composants de cette catégorie (présentés en Section 10, indexation, poussoirs à ressort et à bille).

[Translate to Französisch:] indexing plunger

Doigts d'indexage :

Ils sont doté d'un embout biseauté ou arrondi qui s'insère facilement dans un réceptacle indexable. La longueur de l'embout permet d'assurer le maintien en position, empêchant tout mouvement dans n'importe quelle direction. L'embout doit être rétracté mécaniquement par l'opérateur pour modifier la position du doigt. Citons, par exemple, le doigt d'indexage GN 617 (type non verrouillable).

[Translate to Französisch:] spring plunger

Poussoirs à ressort :

Les poussoirs à ressort diffèrent des doigts d'indexage parce que leur embout est conçu pour permettre le mouvement lorsqu'une force latérale est appliquée. En d'autres termes, il n'est pas nécessaire (ou possible) de rétracter l'embout mécaniquement. Par conséquent, ces poussoirs ne sont pas appropriés si l'application implique une charge latérale importante. L'illustration montre notre poussoir à ressort court SPNL (notez l'élément de blocage en nylon sur le côté du corps fileté).

Poussoirs à ressort à rétractation manuelle

 Ces poussoirs sont une sorte d'hybride des deux types ci-dessus, et comprennent un bouton pour la rétraction manuelle du poussoir. Ils sont notamment utilisés pour le maintien manuel ou automatisé, comme dans les applications de serrage de pièces. Vous voyez ici notre poussoir à ressort rétractable manuellement en acier inoxydable LRSS (type verrouillable).

[Translate to Französisch:] steel ball plunger

Poussoirs à bille :

Ils sont dotés d'une bille à la place de l'embout et ne possèdent pas de bouton. La faible profondeur de la bille permet un déplacement facile en et hors position mais, comme avec les poussoirs à ressort, ils ne sont pas très adaptés aux charges lourdes. L'illustration montre notre poussoir à bille GN 615 en acier avec corps fileté (observez l'encoche prévue pour insérer un tournevis).

[Translate to Französisch:] zinc-plated steel side thrust pin[Translate to Französisch:] steel side thrust pin

Poussoirs à pression latérale :

Ces composants sont conçus pour fixer de petites pièces et les immobiliser avec une pression constante, comme indiqué sur l'illustration. On voit ici la goupille de butée latérale GN 713 en acier zingué, qui a un corps fileté.

[Translate to Französisch:] rapid release pin[Translate to Französisch:] rapid release pin

Broches à libération rapide

Broches à libération rapide : Au lieu d'un corps avec un embout, ces composants comportent une tige équipée de petites goupilles de sécurité latérales. Le bouton de la poignée permet de rétracter ou d'étirer les goupilles de façon à ce que la broche à libération rapide puisse être retirée ou immobilisée (voir l'exemple d'application à gauche).

Le composant illustré est notre broche à libération rapide GN 114.2 en acier (photo de droite). Nous proposons de nombreuses autres options de broches à libération rapide, y compris des composants en acier inoxydable, une construction robuste et des fonctions autobloquantes.

Jusqu'à présent, le choix semble assez simple en tenant compte de la taille appropriée (ces types de composants sont proposés dans de nombreuses tailles, tant en unités métriques qu'en pouces). Il existe également d'autres options à prendre en compte.

Commençons par les billes et les embouts.

Billes et embouts :

Comme nous l'avons indiqué ci-dessus, les billes permettent de changer facilement de position. Leur force de maintien est cependant limitée. Les embouts peuvent être ronds pour réduire les frottements et faciliter le positionnement. Ils peuvent également être chanfreinés pour faciliter l'insertion dans les trous d'indexage. Les embouts plats ont une plus grande surface de contact et résistent nécessairement mieux aux mouvements latéraux. Les embouts hexagonaux peuvent permettre l'installation du poussoir par l'avant à l'aide d'une clé hexagonale mais sont sujets à une usure plus rapide. Le matériau choisi pour la bille ou l'embout est également déterminant : les embouts en acier cémenté sont solides et résistants à la chaleur, mais peuvent marquer les surfaces sur lesquelles ils s'appuient. Le Delrin® est un plastique autolubrifiant très résistant qui tient bien en place et ne marque pas. Le nylon résiste également aux marques et à la corrosion, mais ne s'use pas aussi bien et ne peut pas être utilisé à des températures supérieures à 82 °C (180 °F). Le plastique phénolique est une option économique, mais plus fragile. L'acier inoxydable est le meilleur choix pour les applications stériles.

Attributs du corps :

Le corps d'un poussoir dépend des considérations d'installation. Il peut être fileté, ou muni d'un contre-écrou pour fixer le support (voir illustration). Il peut également être lisse pour une insertion par enfichage, ou lisse et soudable. Les poussoirs à corps fileté peuvent être munis d'un élément ou d'une pièce de verrouillage. Il peut y avoir un hexagone ou une encoche à l'extrémité pour faciliter le montage.

Les mêmes problèmes matériels s'appliquent aussi bien au corps qu'à l'embout ou à la bille. L'acier cémenté résiste à des forces élevées. L'acier peut être zingué ou revêtu d'une couche d'oxyde noir. L'acier inoxydable tolère des forces élevées, la chaleur et la corrosion. Le laiton est une autre option pour les poussoirs métalliques. En ce qui concerne le plastique, un corps en Delrin® est non-magnétique et résiste à la corrosion, mais ne tolère pas la chaleur.

L'espace disponible peut vous obliger à utiliser un poussoir court ou tronqué. Un poussoir extra-long (« longue course ») ou un embout long peuvent être utilisés pour répondre aux exigences de maintien latéral ou pour maintenir les tôles métalliques. Cela est illustré par nos poussoirs à ressort à longue course GN 611.

Ressorts : Les ressorts sont généralement en acier ou en inox, et leur force en bout de course détermine les applications auxquelles ils sont adaptés. Pour les détentes, vous aurez besoin d'une force élevée ou standard en bout de course. Si vous voulez que le poussoir puisse se rétracter facilement, choisissez une force standard ou légère en bout de course. Avec une force élevée, le poussoir reste en place par la seule force d'extrémité. Une force légère en bout de course évite la formation de marques. La plupart de nos poussoirs sont disponibles dans les trois versions.

Éléments à actionnement manuel : Les poussoirs à rétractation manuelle comprennent un élément pouvant être tenu, tiré ou manipulé à la main. Les options incluent des boutons champignons avec ou sans molettes, des poignées en L ou en T et des anneaux de traction. Certains poussoirs ont une extrémité filetée qui accepte n'importe quel bouton ou poignée que l'utilisateur souhaite installer. De leur côté, les doigts d'indexage à came sont conçus de façon à ce que la rotation de la poignée entraîne la rétraction de l'embout.

 

[Translate to Französisch:] cam-action indexing plunger

Verrouillable ou non verrouillable : Enfin, il faut savoir si le poussoir a besoin ou non de pouvoir rester en position rétractée. Les poussoirs verrouillables sont conçus de façon à ce que l'opérateur puisse tirer le poussoir en position rétractée, tourner le bouton ou la poignée, puis relâcher, et que l'embout du poussoir reste rétracté. Les poussoirs à came peuvent être de l'une ou l'autre version.

Receptacles pour poussoirs : De toute évidence, la bille, l'embout, la goupille du poussoir ou la goupille de déverrouillage ont besoin d'un réceptacle. Ce réceptacle n'a pas besoin d'être plus compliqué qu'un trou ou une empreinte. Il peut également s'agir d'une bride ou d'un bloc de montage monté par soudage ou vissage sur une surface. Voir l'illustration pour un exemple d'utilisation d'un bloc de montage tel que notre modèle GN 412.2.

Accessoires : Les douilles d'écartement font partie des composants utiles pour les applications à poussoir. Elles permettent de compenser la longueur du filetage des doigts d'indexage pour permettre un montage à travers des parois d'épaisseurs variables. Les chaînettes et les cordons peuvent être utilisés pour « attacher » les poussoirs amovibles et les goupilles de déblocage à un équipement afin de ne pas les perdre, comme vous pouvez le voir sur l'illustration (broches à libération rapide GN 113.3 à chaînette).

Pour obtenir de l'aide sur le choix d'un appareil à ressort adapté à votre application, contactez notre équipe technico-commerciale (800-877-8351).

JW Winco-Service

Notre équipe de service est disponible du lundi au vendredi de 7 h 30 à 17 h 00 heure du centre

Demande de rappel
Votre contact

Vous recherchez un partenaire Winco à proximité ? Veuillez sélectionner le pays.